Bienvenue sur la Plage de Port Folio de Patrick Vasco Gromy !

Pour visiter les lieux vous pouvez choisir une navigation thématique via la rubrique CARTONS.
Pour d'autres facettes de mon travail VISITEZ MES DOCKS !


Vous trouverez ici principalement des travaux de commandes aussi attention, ces illustrations ne sont pas libres de droits !
Merci de ne pas copier ou utiliser sans accord préalable. ©Patrick Vasco Gromy - illustrateur

Contact : vascogromy@gmail.com


Enregistre

L'indémodable Cahier de vacances...


Quelle surprise de voir que mon travail ne prend pas une ride...
et ne me rapporte pas un rond !

Il y a environ 8 ans, si ce n'est dix, j'ai fait un paquet d' illustrations pour un cahier de vacances (CE1/CE2) pour Nathan.
Quelle ne fut pas ma surprise, il y a peu, de retomber sur ce cahier toujours à la vente (sous une nouvelle couverture qui doit changer chaque année).
Remarquez j'ai l'habitude avec le livre scolaire, mais ce cahier de vacances, est diffusé à très grande échelle (du plus petit buraliste de campagne à l'hypermarché) et sa vocation, après tant d'années, ne semble pas uniquement éducative.
Il est vrai que j'avais certainement signé un contrat qui, si j'hésite à le qualifier de léonin (par respect pour le lion), n'en reste pas moins carnivore, voire cannibale.
Ah, les droits d'auteur, quelle noble idée, on en parle, on nous en rebat les oreilles (surtout les éditeurs), mais sachez qu'un dessinateur est rarement considérer comme un auteur, et en tous cas, pas par un éditeur scolaire ou parascolaire (qui par ailleurs, interdit le "photocopillage" dont il use à l'encontre de ses dessinateurs. Admirez au passage la jonglerie avec les règles de la morale !) .
Les droits d'auteur, c'est une chose, les devoirs des éditeurs c'est une toute autre affaire... d'argent.

Dommage, car les DA, les directeurs de collections, les graphistes avec lesquels on bosse sont bien souvent à mille lieues de cet état d'esprit , et pour ma part il y a un réel plaisir à travailler dans ce secteur qui m'a éveillé à l'image.

Ceci dit, dans ce domaine, nous ne pouvons espérer que les éditeurs changent leurs habitudes sans que les illustrateurs eux-mêmes ne se prennent un peu par la main.
















Je n'ai pour l'instant retrouvé que ces quelques scans dont les dessins originaux étaient à l'acrylique sur papier.



3 commentaires:

Salade de pâquerettes a dit…

Petit sioux fait des signaux de poulet, le zèbre donne dans la Camarguaise et les moutons ne suivent plus bééééééééétement le troupeau ils deviennent fouineurs reporters... Un drôle de petit monde dans un indémodable cahier qui plais beaucoup apparemment... Cap'taine !

j.etienne a dit…

j'aime bien le jeu de balançoire et le zèbre.Je viens d'assister à une conférence sur les contrats d'éditions.La rétribution forfaitaire (donc sans rémunération sur les ventes)peut concerner aussi le livre scolaire dans la mesure ou l'illus est considérée comme étant "accessoire"(quand le texte prime).
l'éditeur peut invoquer cette raison mais négociable...

Vasco a dit…

Bonjour Etienne,
"Accessoire", oui seulement quand tu as fait des centaines d'images pour un ouvrage qui sera exploité plusieurs années, c'est rageant de devoir se contenter d'un forfait quasi accessoire.
Quant à négocier... je n'ose pas aborder ce sujet.
Pourtant, je le redis, j'adore travailler pour ce type d'ouvrages.

Related Posts with Thumbnails